OS Supportés

Lorsque l’éditeur indique la liste des OS supportés, il est nécessaire de distinguer les différents types de composants :

- le serveur
- l’agent
- l’agent de soumission
- les clients

Le serveur peut être limité à un OS particulier. Il n’est pas rare de voir des architectures entièrement basée sur Windows/MSSQL, ce type de solution est souvent moins couteuse et s’appuie sur une réplication de la base de données.

L’agent est l’élément qui doit être porté sur le plus d’OS possible qsi l’on veut une intégration totale de son environnement.

On distingue l’agent simple, qui n’est qu’un simple agent de soumission, on peut le comparer à un rsh. On trouve ce type d’agent pour des OS tels que VMS ou plus généralement les mainframes.

En général, on trouve 3 grands types de client :

- Interface Windows (obligatoirement sur une station de ce type)
- Interface Motif (on peut dans ce cas utiliser un émulateur XWindows)
- Interface en ligne de commande (tout OS)

Dossier

> Ordonnancement > Aspects généraux

Cette rubrique indique simplement quelles types de machines peut être intégrées à l’architecture mais elle ne distingue pas le type de composant. Il faut prendre en compte 2 éléments :
- la partie agent : combien ai-je de plateformes différentes susceptibles d’être liées à mon ordonnanceur ?
- la partie serveur : quel plateforme vais je privilégier pour installer le coeur du système ?

Aspects généraux

Les aspects généraux récapitulent les éléments à prendre en compte dans le projet avant même de parler d’ordonnancement, ces éléments sont primordiaux et pourtant souvent oubliés car on ne considère généralement que l’aspect strictement technique et budgétaire.

Accès rapide

Linux, ou GNU/Linux, est un système d’exploitation compatible POSIX. Linux est basé sur le noyau Linux, un logiciel libre créé en 1991 par Linus Torvalds sur un ordinateur compatible PC.

Développé sur Internet par des milliers d’informaticiens souvent bénévoles, Linux fonctionne maintenant sur du matériel allant du modem au superordinateur. Il existe de nombreuses distributions Linux indépendantes, destinées aux ordinateurs personnels et serveurs informatiques, pour lesquels Linux est très populaire. Elles incluent des milliers de logiciels, notamment ceux du projet GNU, d’où la dénomination GNU/Linux. Linux est également populaire sur système embarqué. La mascotte de Linux est le manchot Tux.

RedHat, Debian, Suse, FreeBSD

Le NIS

Le NIS permet de centraliser les informations que l’on trouve habituellement en local dans le /etc des machines.

Lancer un xterm

Si on deispose d’un serveur X sur sa machine, on peut s’envoyer une fenêtre.

Fichiers systèmes

Quelques fichiers utiles.

Commandes

Solaris, AIX

VMS

Comment retrouver la cause d’un process en mutex ?

Un process peut être bloqué du fait d’une attente de ressource (plus de swap par exemple).

Utilitaires Unix

Pour rendre l’administration homogène, il est utile de disposer des mêmes outils sur les différents OS.

Comment mettre à jour la base de registres sans redémarrer l’ordinateur ?

Appuyer sur les touches CTRL-ALT-DEL, sélectionner Explorer et appuyer sur Fin de tâche. Quand Windows (Windows NT ne pose pas cette question) vous demandera si vous voulez arrêter l’ordinateur, sélectionner Non, et dans la nouvelle fenêtre sélectionner Fin de tâche. Après quelques instant vous verrez la menu Démarrer et la barre des tâches réapparaître quand Windows redémarrera l’explorateur.

Comment désactiver la création des noms courts ?

Le problème est souvent inverse : un script qui utilise des espaces dans le nom de repertoire (ex : program files) doit être protégé par des guillemets ou être accessible en nom de 8 lettres (en reprenant l’exemple : progra 1).

Pile Desktop